A chaque intronisation, le prince sortant prend la parole pour son discours de fin de règne, tandis que le nouveau prince en fait de même pour son discours d’intronisation. Vous trouverez ci-après tous les discours recensés pour chaque prince. Certains sont restés fidèle à la prose en rimes, d’autres sont plus prolifiques en langage courant… Quel que soit leur style, ces discours sont de formidables témoins des règnes vécus par chacun… Bonne lecture !

Discours d'Intronisation de Jean-Michel 1er - 09/03/2019



BONSOIR !!!!!!

Bonsoir chers amis Martelangeois,
Bonsoir chers amis carnavaleux,
Ce soir, vous me voyez Heureux.
Car oui, débute aujourd’hui,
En cette magnifique soirée,
Le début de mon année
Que j’espère remplie de nouvelles amitiés.

Pour moi, le carnaval,
C’est un évènement convivial,
A partager de façon amicale et familiale.
Alors oui, il a sa part cérémoniale,
Mais rassurez-vous, jamais glaciale.

Je profite de cet avant-bal,
Pour vous lancer ce signal.
A pieds ou à cheval,
Et de façon triomphale,
J’en serai, de vos carnavals.
Que ce soit sur les routes communales,
Ou à travers vos campagnes,
De Jean-Michel 1er,
On entendra parler.

Mais pour y arriver,
Je voudrais vous présenter
Mon groupe et ma suite adorés.
MARTEL’ANDELIRE !
Et je vous assure, ce n’est rien de le dire !

Je voudrais remercier
Ma Princesse Marie-Christine, à mes côtés,
Et qui du groupe en est la maman attitrée.
Mon petit Prince Corentin accompagné de Ervin,
Ainsi que mes petites Princesses Anaïs et Elina.
Merci Geneviève pour nos splendides costumes,
Qui mélangent et résument,
Nos choix et coutumes.
Merci également à vous tous, mes amis Princes et Princesses,
Notre Comité de carnaval,
Ainsi que tous ceux qui ont œuvré pour que la fête soit totale.
Bénévoles, Amis, Famille, Parrain, Marraines et Amicale.

Mon discours ne serait pas normal
Si je ne vous présentais pas mon caporal,
Que dis-je,… mon Général !
Sans lui, à cette heure, je serais couché.
Alors je vous demande d’ovationner
Mon ami Mika Oger.
Encore un tout grand Merci.

Il me reste à vous inviter
Pendant ces festivités,
A suivre notre char monumental,
Et découvrir notre Martelange magistral,
Des ardoisières, qui en est la capitale.

Et maintenant, avec moi, venez
Dansez, chantez, FESTOYEZ ….

Jean-Michel Ier.

Discours du Bourgmestre Daniel Waty - 09/03/2019



Chers invités amourachés de carnaval,
Amis de Régnier-Durette, Clermont-Ferrand et de Bussières, vous avez notre bonjour amical,
A vous tous ardents de la fête locale,
Bienvenue à Martelange pour ses festivités géniales.

Nous voici chaud boulette à l’entame d un week-end festif
Qui nous invite à faire la fête jusqu’à perdre la tête, tous jouissifs.
Chaos éphémère, évènement populaire hyper actif.
Pas de soucis, lundi, le serpentin de la vie nous rattrapera poussifs.

On aime se travestir même tard dans la nuit tombée
La mascarade, on adore et ça nous déjante, même plombé.
Le temps est propice aux réjouissances et au défoulement prohibé.

Gilets jaunes enragés,
Marches pour le climat détraqué,
Le thermomètre a chauffé, surchauffé,
La météo du délassement s’est emballée,
L’arc-en-ciel relie les gais lurons échevelés.

Point besoin de longs préliminaires,
On piaffe d’envie de vibrer en ces instants populaires.
De goûter aux plaisirs légendaires.
D’exulter, d’entrer en transe coreligionnaire.

Avec Jean-Michel, jadis sortit tout droit du fond de la mine où il y a travaillé fièrement.
Les spectatrices, ces autres reines du carnaval, éprises de lui follement.
Souhaitent monter sur son carrosse amoureusement.
Attention, il sait y faire assurément !

Dame Marie-Christine, sa princesse, veille sur la ribambelle des costumés.
Devant tous ces déguisés, chacun est amusé.

Cette année, le comité des Princes prend possession du clocher de l’église.
Il s’est réservé une cloche du nouveau carillon, quelle emprise.
Par les airs, la musique du carnaval viendra à nous par surprise.

Le nouveau site Internet du carnaval est une merveille.
Une machine à remonter le temps, sans veille.
Des photos, une myriade, rappellent votre portrait au fil des années, même les vieilles !
Jean qui rit et Jean qui pleure, c’est pareil.

Merci aux courageux organisateurs toujours emballés.
Toutefois, les injonctions des services d’ordre les ont saoulés.
Ensevelis sous les contraintes étouffantes, ils ont râlé.
De vrais préparatifs de guerre pour nous recevoir en toute sécurité, c’est confirmé.

Merci à tous les bénévoles.
Merci à vous tous qui avez préparé ces heures folles.

Allez, on lance les tournées.
La fête est commencée.