A chaque intronisation, le prince sortant prend la parole pour son discours de fin de règne, tandis que le nouveau prince en fait de même pour son discours d’intronisation. Vous trouverez ci-après tous les discours recensés pour chaque prince. Certains sont restés fidèle à la prose en rimes, d’autres sont plus prolifiques en langage courant… Quel que soit leur style, ces discours sont de formidables témoins des règnes vécus par chacun… Bonne lecture !

Discours d'Intronisation de Joël II - 09/02/2008



A vous tous ici présents
Après un hiver froid et chargé d’humidité Me voilà heureux et fier de sortir costumé.
Force est de constater que je suis un privilégié La météo ayant décidé d’être de notre côté !
Le printemps montrerait-il le bout de son nez ?
« C’est trop tôt » diront les moins motivés.
« Que la fête commence » répliqueront les gosiers asséchés ! Le carnaval, c’est la sortie de l’hiver ; alors fini d’hiberner. Préparons nous à nous défouler pour le défilé !
Haaaaaaaaa, le Carnaval !
Le carnaval et moi, c’est une histoire d’amour, Et oui, depuis déjà 13 ans, je rêve d’être ce jour.
Carnaval, un peu beaucoup, …à la Folie !
Cette année, c’est sûr, sera la plus festive de ma vie !
Pour me décider à me lancer tête baissée J’ai bien observé les Princes rescapés.
Il me semble encore tous en possession de leurs capacités ! Je n’ai donc pas eu peur, et j’ai plongé dans les festivités.
« La balle est dans ton camp » m’ont-ils annoncé.
Moi : « pas de problèmes, j’ai de nouveaux gants, ça va pas glisser ! »
Ensuite, on me dit que pour être Prince ; « Il faut savoir encaisser ! ». Là, je suis vacciné, je suis gardien de but de l’équipe de Perlé !
Alors voilà, c’est décidé, le contrat est signé,
Cette année, j’évolue avec l’équipe des « Emplumés »
Ce sera un bon match amical… des Princes !
Après tout, il n’y avait-il pas un message subliminal.
Derrière le 11 du 11 du carnaval Et le 11 contre 11 du football ?
Alors, qu’il en soit ainsi !
Je vais jouer mon match rêvé depuis tout petit… Avec comme public, les gens de la vallée.
Le soleil bien placé pour observer, Sera un arbitre suffisamment illuminé.
La partie sera terminée Une fois la bougie soufflée
N’oubliez pas et vous le savez certainement,
Qu’une bonne équipe n’est rien sans supporters évidemment.
Mesdames, messieurs,
C’est avec grand plaisir et en musique
Que je vous présente une sacrée bande de Zics.
Le coup d’envoi des festivités sera donné
Par mes amis les Gilles ici présents pour m’accompagner.

Discours du Bourgmestre Daniel Waty - 09/02/2008



Princesses et Princes d’ici et des communes d’à côté,
Vous tous enrubannés dans vos éclatantes parures colorées,
Entrons de plain-pied dans ce week-end magique souvent bien imbibé.

Organisatrices et organisateurs en ce début de semaine migraineux,
Le soleil lumineux vous rend ivre de plaisirs à vivre et infiniment joyeux.

Carnavaleuses et carnavaleux, la bonne humeur c’est contagieux.
Le coup d’envoi est donné pour les joutes de magie, de folie, de fête et de peket libidineux.

Tout le monde ripaille et s'encanaille à qui mieux mieux.
Loin de nous les démons, les prostrés, les vénéneux.
Indécrottables pétitionnaires … rouscaillez dans vos prés râpeux.
Une équipe de gais lurons va enfin délurer nos villageois parfois si frileux.

Comme on rigole avec nos masques et nos grimaces.
Dans ce superbe défilé pris d’une grande soif, chacun se surpasse.

Sifflets, flûtes et tam-tams cognent, roulent, secouent.
Fêtons Joël que tout le monde acclame en ce jour fou.

Comme le veut la tradition, que fêtent les gens amusés
Jusqu'aux p'tites heures du matin dans notre royaume ardoisier.

Tourbillons de caresses et rêves en délicatesse
Remplacent les sempiternelles grognasses en détresse
Qu’enfin se mélangent les sons harmonieux des grelots d’allégresse.

La vedette de cette année a saisi la balle au bond.
Perle rare au football, parfois rond,
Joueur expatrié dans la Principauté luxembourgeoise voisine,
C’est Joël, notre Prince 2008 qui nous fait danser avec sa copine.

Parti de sa Folie natale,
Quelle folie envoûtante d’endosser ce costard princier.
Son esthéticienne de princesse veille tendrement à ses côtés.
Animateur assuré, vibrion ensorcelé,
Avec lui, le week-end pourrait nous être fatal.

Schulls, pour 48 heures à Martelange sera le maître municipal.
Entouré d’Aurélie, Rosalie, Chantal, Jos, le quatuor génial,
Il fera valser les fûts de bière lors de ce grand festival hivernal.

Schulls a taclé le Prince Christophe,
Spécialiste de la grande descente sans catastrophe.
Ses colistiers n’en perdent pas une.
Au tableau marquoir, ils sont les premiers et toujours à la une.

Sur le banc des réservistes,
Nos gloires du passé persistent.
Princes qu’on sort et assiste,
Sous perfusion la troisième mi-temps résistent.

L’amicale des Princes, les vieux tubes serine,
Champion de la bibine,
Clone ses « plumés » de manière coquine.
Après les Thiltgen père et fils,
Débarque la famille Arens fils et beau-fils.

L’entraîneur du carnaval a remis son maillot
Après bons et services loyaux.

Le club de foot laisse ainsi sportivement entrer Un comité flambant neuf pour une attaque à relancer.

Chapiteau olympien,
Une bonne vingtaine de groupes sur la touche, c’est très bien.

Des fûts par dizaines.
Tout est paré pour un dimanche de la neuvaine,
Voire même de la quarantaine.
Faut avoir grande soif de fête jusqu’à perdre haleine.
Lundi plus rien ne doit rester de la verveine.

Epouses, compagnes soyez sympas !
Vos mecs sont de sorties, ne les mettez pas au pas.
Faites comme eux,
Enfilez-vous … un verre ou deux. Après tout,
Il vaut mieux être sous … le charme en froufrou
que déshydraté et à bout.

Merci à vous tous pour vos performances participatives.
Nous apprécions vos mille petites actions additives.
Ah, quelles sont réussies nos fêtes votives.
Votre chaleureux engagement nous motive.

C'est le Carnaval en vallée de Sûre.
Y a d'la vie et d'la gaieté sous tous les toits, c’est sûr.

Allez hop, allez hop,
Que valsent les chopes.

Vive Aurélie
Vive Joël

Discours de fin de règne de Joël II - 28/02/2009



Chers Princes, Chères Princesses et tous les amoureux du carnaval, En l’an 2009 et en ce 28 février,
Et après avoir passé une saison carnavalesque
2008-2009 fantastique,
Il est temps pour moi d’être transféré.
Pour les carnavaleux, on ne peut pas parler de transfert. Même si au niveau du football, cela s’appelle le « Mercato ».
Mais moi, je vais être transféré parmi les vétérans…..
En parlant de vétérans, je parle des anciens princes évidemment.
Même si certains ont les cheveux gris ou longs,
Et même s’il y a des petits, des gros, et des moyens,…
Je vous demande un tonnerre d’applaudissements Pour les anciens princes ici présents !
J’ai vécu une saison carnavalesque 2008-2009 fantastique Grâce à mon groupe de la route de Bastogne.
Et je vous assure qu’ils sont encore en train
En ce moment de « taper » sur leur nouveau char, De le lisser et de le mettre en couleur.
Mais demain, ils seront prêts ! C’est certain ! Avec Raymond Feller,
Ce sera au dernier moment, Mais ça ira !
Je remercie les anciens princes et « Martelange carnaval » Pour leur soutien et pour l’organisation du carnaval.
Et pour mon dernier jour de règne,
Je remercie les « Mineurs » grumelangeois Qui sont venus me chercher chez moi !
Pour eux, Hip Hip Hip ! Hourrah !!!
A vous tous ici présents,
Je vous remercie car vous étiez déjà si nombreux l’an passé. Et c’est encore plus cette année !!
Je vous remercie pour votre soutien pour la saison 2008-2009 Et je vous souhaite 2009-2010 encore plus beau.
Vive le carnaval de Martelange !!!